Acnusa
Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices

Les aéroports

Accueil > Le saviez-vous ? > Les aéroports

EXISTE-T-IL UNE RÉGLEMENTATION QUI DÉFINIT L’ALTITUDE MINIMALE DE SURVOL À RESPECTER ?

Deux arrêtés répondent à cette question. Celui de 1948 relatif au survol de Paris et celui de 1957 relatif aux autres agglomérations. Paris ne peut être survolée à moins de 2000 m. Quant à l’arrêté de 1957, il décrit en fonction de la taille des agglomérations et du type d’appareil les altitudes à respecter qui peuvent varier de 500 m à 1500 m. Toutefois, cela exclut les besoins d’atterrissage et décollage ainsi que les manœuvres qui s’y rattachent. 
On peut estimer que la zone concernée oscille de 50 à 100 km autour des plateformes en fonction de leur taille.

QUELS SONT LES AÉROPORTS EUROPÉENS DOTÉS D'UN COUVRE-FEU ?

Aucun pays européen ne bénéficie d'un couvre-feu généralisé. 
Néanmoins :
- Certains aéroports possèdent des restrictions d'usage particulières. Parmi ceux-là, on peut citer Francfort, Genève et Orly, qui jouissent d'un couvre-feu total, sans exception, et ce de 23 h à 5 h pour le premier, de 00 h 30 à 5 h pour le deuxième et de 23 h 30 à 6h pour le troisième. A Berlin, Munich et Zurich, le trafic est également interdit, généralement de minuit à 5 h, avec cependant des exceptions pour le fret postal ;

- Ailleurs en Europe, pas de couvre-feu mais des restrictions d'usage qui varient selon les plateformes. La limitation des mouvements d'avions entre 23 h et 6 h a été instaurée sur les trois aéroports londoniens, mais ce sont les interdictions des avions de chapitre 2 durant des créneaux horaires bien définis que l'on retrouve le plus souvent. Amsterdam, Düsseldorf, Madrid, Roissy et Vienne ont souscrit à cette mesure. Les essais moteurs, quant à eux, ne sont interdits que sur les plateformes de Madrid, Oslo, Roissy et Zurich, et encore selon des plages horaires bien définies (généralement 23 h - 6h).

QUELLE EST LA POLITIQUE EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE GESTION DU BRUIT DANS LES AÉROPORTS DE LA COMMUNAUTÉ ?

La Directive 2002/30/CE a pour objectif d’empêcher l’augmentation globale du bruit dans les zones situées à proximité des aéroports. Dans un contexte de développement durable du transport aérien, elle détermine les règles communes pour l’interdiction des avions les plus bruyants et abroge le règlement « Hushkits ».
Cette directive aborde la problématique de la gestion du bruit autour des aéroports à travers une approche équilibrée. Cette approche consiste à identifier les problèmes de bruit puis à analyser les diverses mesures disponibles pour l’atténuer. Elle s’articule autour de quatre points clefs :
- la réduction du bruit à la source
- la planification et la gestion de l’utilisation des terrains
- les procédures opérationnelles d’atténuation du bruit dites «à moindre bruit »
- les restrictions d’exploitation locales
EN SAVOIR +

QU’EST CE QUE LE PLAN ITC CLEAN SKY ?

Clean Sky s’inscrit dans le programme spécifique « Coopération ». Son objectif est la réduction d’ici 2020 des émissions de CO2 de 50%, de NOx de 80% et de la pollution sonore de moitié dans le transport aérien. Cette initiative technologique conjointe (ITC) regroupe des partenaires à la fois du secteur public et du privé.
EN SAVOIR +