Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices

Nuisances aériennes de Roissy (Paris - CDG)

Accueil > Nuisances aériennes roissy

Gestion des nuisances aériennes de l'aéroport Paris CDG - Roissy

L’Autorité de Contrôle des Nuisances Aéroportuaires (ACNUSA) est chargée de contrôler et limiter les nuisances aériennes de l’aéroport de Roissy.

Détentrice de compétences spécifiques sur les douze principaux aéroports français – dont l’aéroport Roissy – Charles de Gaulle -, l’ACNUSA dispose, pour mener à bien ses missions, de trois types de pouvoir :

  • Un pouvoir de recommandation sur toutes les questions en lien avec les nuisances environnementales causées par le trafic aérien – procédure de moindre bruit au décollage et à l’atterrissage, définition d’indications de mesure du niveau sonore…
  • Un pouvoir d’alerte – l’ACNUSA est en droit d’alerter les autorités compétentes sur le non-respect des règles et des techniques de circulation aérienne internationales relatives aux nuisances sonores
  • Un pouvoir d’investigation – l’Autorité de Contrôle enquête sur le bruit lié au trafic aérien, mais également sur le respect des trajectoires des avions et des couloirs aériens

 

Pour améliorer la lutte contre les nuisances aériennes de Roissy, l’ACNUSA détient également un pouvoir de sanction. Elle est en droit de prononcer des amendes administratives à l'encontre d'une personne physique ou morale.

 

Les mesures prises par l'ACNUSA pour contrôler les nuisances aériennes de Paris - CDG

Les logements situés à proximité de l’aéroport Paris – CDG sont régulièrement soumis aux nuisances aériennes. L’importance du trafic aérien de cet aéroport international, ainsi qu’une certaine proximité avec de nombreuses communes d’Ile-de-France (notamment dans le Val d’Oise), expliquent en partie la gêne sonore ressentie par les populations.

Un volume de protection environnementale (VPE) a spécifiquement été instauré pour l’aéroport de Roissy – CDG. Cette mesure, qui délimite l’espace dans lequel les avions doivent obligatoirement atterrir et décoller, limite considérablement le survol des logements habitables situés non loin de l’aéroport.

La zone aéroportuaire de Roissy est également dotée d’un Plan d’Exposition au Bruit (PEB) pour limiter la construction de nouveaux logements avoisinants. De plus, le Plan de Gêne sonore (PGS) de Roissy a été approuvé fin 2013. Évaluant les zones en droit de bénéficier d’une aide à l’insonorisation, le nouveau PGS englobe désormais plus de 70 000 logements.

Pour connaître l’étendue des mesures prises par l’ACNUSA pour contrôler les nuisances aériennes de Roissy, contactez-nous par le biais de notre formulaire de contact en ligne, ou par mail à l’adresse suivante : contact@acnusa.fr