Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices

Pollution trafic aérien

Accueil > Pollution trafic aérien

Les compétences de l'ACNUSA en matière de pollution engendrée par le trafic aérien

Dans le cadre de ses compétences en matière de pollution du trafic aérien sur et autour des aéroports, conférées par la loi du 12 juillet 2010 (dite Grenelle II), l’ACNUSA (Autorité de Contrôle des NUisances Aéroportuaires) s’est fixé notamment pour objectif de garantir la fiabilité des données et l’homogénéité des indicateurs.

L’Autorité peut émettre des recommandations sur toute question relative aux nuisances environnementales générées par le transport aérien. Elle est chargée de « contribuer au débat en matière d’environnement aéroportuaire », la pollution du trafic aérien.

La pollution du trafic aérien est aussi sonore

Outre la pollution atmosphérique, la pollution du trafic aérien est également sonore.  En effet, un aéroport génère à la fois des bruits instantanés (passage d'un avion) et une gêne globale (cumul des bruits sur une durée donnée).

Le PEB est un document d'urbanisme qui a pour objectif d'éviter l'augmentation du nombre d'habitants vivant au-dessous des trajectoires aériennes. Les populations exposées à la pollution sonore des avions sont susceptibles de subir des effets sur leur santé : troubles du sommeil, et, de façon indirecte, des impacts cardio-vasculaires, troubles anxio-dépressifs, etc.

Pour plus d'information sur la pollution liée au trafic aérien, contactez l'Autorité de Contrôle des NUisances Aéroportuaire.