Acnusa
Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices
Actualités

Accueil > Actualités > Billet d'humeur de Julie Vallet

Billet d'humeur de Julie Vallet


Le 5 octobre 2020
___________________

Membre du collège depuis 2015, Julie Vallet travaille sur les problématiques liées à l'air, au bruit, à la santé et à l'environnement au sein de la Métropole de Lyon.
 

La crise sanitaire, et en particulier le confinement, a offert une période de répit particulière pour tous les riverains de grandes infrastructures et pour tous les habitants des grandes agglomérations. La demande sociale de calme et de respect de l’environnement est donc encore plus forte aujourd’hui. Le « virage au vert » de plusieurs grandes municipalités en serait-il une démonstration ?

En parallèle des ressentis, différents dispositifs de monitoring de bruit et qualité de l’air, qu’ils soient situés autour des aéroports, dans les territoires ou dans les agglomérations ont le même objectif : objectiver la situation et permettre de dimensionner les actions à mettre en œuvre, quels qu’en soient les acteurs. Au mois d’avril, les valeurs mesurées n’ont jamais été aussi basses, et ont donné à voir ce que pourrait être le respect des valeurs limites réglementaires pour la qualité de l’air ainsi que l’ampleur de la marche à franchir pour sortir des contentieux.

Pour ce faire, il est opportun de favoriser la mise en œuvre d’actions de coopération entre les services centraux et déconcertés, les agglomérations, les sociétés d’exploitation aéroportuaire et gestionnaires d’infrastructure, avec les représentants des associations et les citoyens. Les résultats qui en résulteront permettront ainsi de déployer très rapidement des mesures en matière de gestion des nuisances sonores, des émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre, mais aussi en matière de préservation de la santé et de l’environnement. La relance des activités aéroportuaires doit s’inscrire dans la durabilité, sous l’œil attentif de l’ACNUSA.

Cela est d’autant plus vrai que la confiance des collectivités territoriales et des populations locales se vit d’abord sur le terrain, sur chacun des territoires de notre pays.

Travaillant au sein de la Métropole de Lyon, je ne peux que témoigner de l’efficacité et de l’agilité de nombreux acteurs et citoyens pour faire face à la crise, citons par exemple les pistes cyclables temporaires, l’approvisionnement des denrées alimentaires de proximité directement du producteur au consommateur, le développement du secteur numérique en lien avec le télétravail, ou encore le fleurissement d’offres de véhicules respectueux de l’environnement.

La poursuite de ces premières actions est à mener collectivement et est essentielle pour préserver la santé des salariés et des riverains, pour l’environnement et le climat.