Acnusa
Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices
Actualités

Accueil > Actualités > Le président de l'ACNUSA a remis le rapport public 2020 de l'Autorité au secrétaire d'Etat chargé des Transports

Le président de l'ACNUSA a remis le rapport public 2020 de l'Autorité au secrétaire d'Etat chargé des Transports

Le 27 mai 2020, Gilles Leblanc, président de l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires (ACNUSA), accompagné de Francis Truchetet, membre du collège de l'Autorité, a remis  son rapport public 2020 à Jean-Baptiste Djebbari secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports.

La crise sanitaire a profondément impacté les secteurs de l’aéronautique et tourisme. Les compagnies et les aéroports engagent aujourd’hui très activement la reprise de leurs activités.

Le rapport public 2020 de l’ACNUSA représente une mine de propositions pour les responsables européens, nationaux et locaux, attachés à la mise en œuvre d’une approche équilibrée pour relever les défis liés aux enjeux du développement économique et social des territoires et ceux relatifs à la santé, à l’environnement et au climat.

En remettant son rapport au Gouvernement, le président de cette Autorité administrative indépendante (AAI) rappelle que le transport aérien ne peut être durable que s’il devient soutenable. Il plaide pour une meilleure régulation environnementale des activités aéroportuaires et que des contreparties aux aides apportées par les pouvoirs publics aux acteurs économiques de la filière soient demandées.

Le président de l’ACNUSA a également appelé à ce que soient déclinées de manière concrète sur les principales plateformes de l’hexagone et des territoires ultramarins les recommandations formulées dans son rapport.

____________________________________

  

Pour consulter le rapport public 2020 de l’ACNUSA :

  https://urlz.fr/cMte

 


Dans son rapport public 2020, le collège de l’ACNUSA a souhaité, dans un premier temps, faire un retour sur les suites données aux recommandations formulées dans le rapport public 2019.

Le collège a ensuite identifié cinq groupes cibles qui pour la plupart, avant la crise sanitaire du COVID-19, affichait la ferme volonté d’atteindre des objectifs de réduction des nuisances ayant un impact sur l’environnement, la santé et le climat. Trois nouvelles recommandations ont été formulées dans ce cadre.

Enfin la troisième partie du rapport est consacrée à la projection pluriannuelle d’optimisation des ressources humaines et financières de l’Autorité, pour laquelle ont été amorcées les actions à déployer en interne pour consolider son efficience territoriale. Deux demandes d’études ont été sollicitées.