Acnusa
Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices
Actualités

Accueil > Actualités > Nos alternants ont du talent !

Nos alternants ont du talent !

Avec 6600 riverains en zones A et B du plan d'exposition au bruit (PEB), l’aéroport de Paris – Orly est la plateforme aéroportuaire la plus enclavée de France.

> En savoir plus sur les PEB

C’est dans ce contexte que s’est inscrit le mémoire de Lucas Kantagba, alternant au sein du pôle bruit de l’ACNUSA et le Master 2 « Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques » de l’université de Cergy Pontoise.

L’étude s’est penchée sur les relations entre nuisances sonores et pollution de l’air générées par l’activité de la plateforme, et inégalités sociales mesurées par l’intermédiaire d’un indicateur de défaveur sociale. Elle met en évidence :

- une relativement faible corrélation de cet indicateur avec le risque d’exposition des populations aux nuisances sonores et aux polluants atmosphériques ;

- une exposition très hétérogène des riverains de la plateforme traduisant une forte inégalité environnementale autour de la plateforme de Paris – Orly ;

- une double exposition d’un certain nombre d’établissements sensibles (écoles et hôpitaux) se trouvant à la fois en zone II du PGS ainsi qu’en zone exposée aux polluants NO2 et PM10.

 

Cette étude est l’occasion pour l’Autorité de Contrôle des Nuisances Aéroportuaires de rappeler l’intérêt d’évaluer, et certainement de réviser le PEB de l’aéroport Paris – Orly en rétablissant une zone C réellement protectrice, et en créant une zone D de manière à ce que les populations venant s’installer bénéficient pour les constructions neuves de normes d’isolations acoustiques à la hauteur des nuisances sonores subies.

> Pour consulter cette étude