Acnusa
Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices
Actualités

Accueil > Actualités > 18 semaines de travaux sont prévues pour la réfection de la piste 3 sur l‘aéroport de Paris – Orly

18 semaines de travaux sont prévues pour la réfection de la piste 3 sur l‘aéroport de Paris – Orly

Du dimanche 28 juillet au lundi 2 décembre 2019, des travaux de réfection de la piste 3 seront réalisés sur l'aéroport Paris - Orly. L’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires (ACNUSA) a été saisie de ce dossier présenté lors de la commission consultative de l’environnement (CCE) de la plateforme, le 20 novembre 2018.

Ces travaux sont indispensables pour des mesures de sécurité.

Afin de limiter l’impact sur la riveraineté, et de respecter le calendrier annoncé, des ajustements de programmation de vols ont été effectués suite à des discussions avec les compagnies aériennes clientes de l’aéroport Paris – Orly. Ainsi, 6 000 vols ont subi des modifications lors de leur programmation : 3 000 ont été déplacés à des horaires différents et 3 000 ont été annulés. Certains vols ont même été transférés sur l’aéroport de Paris – Charles de Gaulle. Le couvre-feu instauré par décision ministérielle du 4 avril 1968 continuera bien sûr de s’appliquer sur la plateforme durant toute la durée du chantier. Il est à noter que pour la première fois l’Autorité a sanctionné une compagnie basée pour un manquement concernant une arrivée en « cœur de nuit » pour un montant de 40 000 euros.

En première phase de travaux, les décollages et atterrissages se feront essentiellement en piste 4, pour la période du 28 juillet au 2 septembre 2019. En seconde phase, du 2 septembre au 2 décembre 2019, et lorsque nécessaire, quelques décollages par vent d’ouest peuvent être amenés à décoller en piste 2 afin d’alléger le trafic sur la piste 4 pendant les travaux.  

L’Autorité de contrôle a recommandé, et obtenu, l’instauration de mesures provisoires pour le respect des trajectoires qui seront utilisées sur l’aérodrome de Paris – Orly. Il s’agit de la création, par arrêtés ministériels de deux nouveaux « volumes de protection environnementale », pour les décollages face à l’est depuis la piste 4 et les décollages face à l’ouest depuis la piste 2.

Il s’agit de pouvoir garantir aux habitants que les éventuelles sorties de trajectoire feront l’objet de procès-verbaux et pourront être sanctionnés par l’Autorité de contrôle. Le plafond de l’amende encourue est de
20 000 € par manquement. Depuis le 1er janvier 2019, l’Autorité s’est prononcée sur 16 décisions d’amendes.

Concernant les atterrissages en piste 4, face à l’ouest, la procédure opérationnelle reste celle utilisée habituellement.