Acnusa
Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices

Édito

Accueil > Édito

L'EDITO DU PRESIDENT


Le 30 juillet 2020
___________________
Par décret du Président de la République en date du 6 avril 2018, Monsieur Gilles Leblanc, Ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, est nommé président de l'Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires à compter du 12 avril 2018.
 

Les priorités données par le nouveau Gouvernement à la prise en considération des préoccupations et des difficultés rencontrées par les territoires, aux incivilités du quotidien et à la transition écologique sont un espoir pour l’atteinte d’un consensus des parties prenantes du secteur.

La crise peut être une opportunité pour dégager les voies et moyens permettant de réduire les nuisances aéroportuaires qui impactent la santé, l’environnement et le climat.

L’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires s’est attachée à forger, au travers de ses interventions mais aussi de la publication de plusieurs rapports, des propositions concrètes et pragmatiques :

- le « Rapport annuel 2020 » paru en mai 2020, apporte une mine de recommandations aux parties prenantes dans la lutte contre les nuisances environnementales sur et autour des aéroports ;

- le rapport « Management des dispositifs d'évaluation et de gestion du bruit sur et autour des aéroports français » paru en juin 2020, présente les outils pour gérer efficacement la réduction des nuisances sonores ;

- le « Rapport sur la gestion de la qualité de l’air sur et autour des plateformes aéroportuaires » paru en juin 2020, propose des outils pour mener à bien la surveillance et les inventaires des émissions de polluants atmosphériques ;

- le rapport « Nuisances sonores de l’aviation légère » paru en juillet 2020, brosse un nouvel état des lieux de la situation actuelle et formule dix propositions rappelant la nécessité d’adapter les réponses au cas par cas à la situation locale.

Il importe de mener au bout les projets de décrets et / ou d’arrêtés ministériels annoncés et attendus sur le terrain et de rétablir un dialogue constructif sur chacun des territoires impactés par un aéroport afin d’accompagner de manière raisonnée la reprise progressive des activités aéroportuaires.