Acnusa
Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices

La concertation sur le projet d’aménagement du terminal 4 et de développement de l’aéroport Paris – Charles-de-Gaulle à l’horizon 2035/2040 s’engage

Accueil > La concertation sur le projet d’aménagement du terminal 4 et de développement de l’aéroport Paris – Charles-de-Gaulle à l’horizon 2035/2040 s’engage

Comment participer ?

Vous pouvez vous rendre sur le site https://terminal4-cdg.groupeadp.fr/ pour consulter tous les documents relatifs au projet et participer à la concertation citoyenne  qui se tiendra du 12 février au 12 mai 2019.

Les axes d’échange porteront notamment sur l’intérêt du projet et ses alternatives possibles, l’impact environnemental du chantier et du projet, la mobilité et l’accessibilité à l’aéroport. L’objectif affiché de la concertation est de « développer une inclusion innovante des collectivités et des riverains à la préparation du projet ». C’est l’ensemble du département de Seine-Saint-Denis, de Paris et des pôles urbains proches de l’Aisne, de Seine-et-Marne et du Val-d’Oise qui sont susceptibles de bénéficier des retombées du T4 et d’être exposés indirectement à un ou plusieurs impacts sanitaires qui sont concernés.

Pourquoi la construction d’un nouveau terminal ?

Le projet vise à améliorer la qualité des services rendus sur l’aéroport de Paris – Charles-de-Gaulle afin de faire face aux besoins d’augmentation de la capacité de traitement de 40 millions de passagers supplémentaires par an à l’horizon 2037. Le nombre de passagers pouvant être accueillis sur la plateforme pourrait ainsi passer à 110 millions par an. Le projet prévoit de nouveaux aménagements routiers et ferroviaires pour améliorer la qualité de la desserte de l’aéroport pour les usagers et les salariés. Il prévoit également de nouvelles voies de circulation pour les aéronefs ainsi que de nouveaux postes de stationnement.

Quelle est la posture de l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires ?

L’Autorité de contrôle a été saisie par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) pour indiquer les principaux points de vigilance relatifs aux émissions sonores et aux émissions atmosphériques. Elle a produit deux fiches sur ces problématiques qui correspondent aux axes d’intérêt prioritaires  qui ont émergé lors de la préparation de la construction préalable.

Durant toute la période de concertation, l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires restera extrêmement vigilante aux propositions qui pourraient permettre d’améliorer la qualité des services rendus tout en réduisant les émissions sonores et les émissions atmosphériques sur et autour de la première plateforme française. A l’issue de la concertation et selon les options qui seront retenues par le groupe Aéroports de Paris, l’Autorité de contrôle sera conduite à exprimer son avis sur le projet de modification des documents de planification  ou de programmation existants, ainsi que sur les procédures opérationnelles et arrêtés de restriction d’exploitation.

L’Autorité de contrôle continue bien sûr à exercer ses missions essentielles afin de faire respecter les arrêtés de restriction en vigueur. Pour cela, elle sanctionne les manquements à la réglementation dont les décisions sont disponibles dans la rubrique amendes prononcées.

Pour consulter :