Publié le 23 septembre 2021 Modifié le 14 octobre 2021

L'OMS édicte de nouveaux seuils de pollution

L’Organisation mondiale de la Santé a publié le 22 septembre dernier de nouvelles lignes directrices relatives à la qualité de l’air, établies sur la base des dernières données scientifiques disponibles relatives aux effets des polluants atmosphériques sur la santé. Elles fixent des seuils de références pour les six principaux polluants atmosphériques qu’il est recommandé aux Etats membres de ne pas dépasser pour limiter l’exposition des populations et protéger leur santé. Ces nouvelles lignes directrices sont plus strictes que les précédentes. On notera plus particulièrement les éléments suivants :

  • La diminution de la valeur seuil pour les moyennes annuelles de particules fines PM2.5 à 5 µg/m3 au lieu de 10µg/m3 et celle du dioxyde d’azote à 10 µg/m3 au lieu de 40 µg/m3 ;
  • L’introduction de la notion de pic saisonnier pour l’ozone, sur la base de la moyenne sur 6 mois des maxima quotidiens de concentrations ;
  • L’introduction d’une nouvelle statistique pour le NO2 : un seuil à 25 µg/m3 pour la concentration calculée sur vingt-quatre heures ;
  • La création d’un nouveau seuil à 60 µg/m3 pour le monoxyde de carbone (CO)

Bien que les lignes directrices ne soient pas juridiquement contraignantes, elles apportent une base solide aux décideurs qui définissent les valeurs réglementaires. Ces nouveaux critères et seuils devraient largement influencer la révision en cours de la réglementation européenne applicable aux Etats de l’Union.