Publié le 27 septembre 2022 Modifié le 4 octobre 2022

Homologation du système de mesure de bruit et de trajectoires de Nantes-Atlantique

Le collège de l'ACNUSA a homologué le nouveau système de l'aéroport, basé sur les données RADAR et sur 4 stations de mesures du bruit. Il demande à l'aéroport de mettre à jour l'avis de l'expert en prenant en compte toutes les actions correctrices menées par l'exploitant depuis janvier, ainsi que son étude en cas d'implantation des 2 stations supplémentaires.

L'aéroport de Nantes-Atlantique s'est doté d'un nouveau système de mesure du bruit et de suivi des trajectoires et a sollicité l'Autorité indépendante pour l'homologation de celui-ci en application des articles L.6361-6 et 7 du code des transports. Le rapport réalisé par un expert agréé par l'autorité de contrôle souligne l'investissement du gestionnaire et son implication à faciliter le déroulement de l'audit technique. La réactivité et la solide organisation de la société aéroportuaire ont permis de régler plusieurs points de non-conformité avant la finalisation du rapport d'expertise.

Le directoire de l'aéroport de Nantes-Atlantique a mis en œuvre les actions correctrices et il en a rendu compte dans un rapport adressé à l'Autorité indépendante. Au regard de ces éléments, le collège de l'Autorité indépendante a homologue le nouveau système basé sur les 4 stations expertisées (jardin des plantes à Nantes, cimetière de la classerie à Rezé, stade de Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, centre culturel de Bougenais). Il a demandé à l'aéroport de produire un avis de l'expert agréé prenant en compte les résultats des actions menées par l'aéroport.

Le nouveau système est opérationnel et permet à chacun de visualiser les trajectoires associées aux mesures de bruit réalisées au passage des aéronefs. Il contribue à assurer la transparence sur les activités aéroportuaires et permet d'exercer une certaine vigilance citoyenne sur le respect des règles environnementales édictées par arrêtés ministériels sur l'aéroport de Nantes-Atlantique. Deux nouvelles stations de mesures du bruit sont envisagées. Leur implantation donnera lieu à homologation par l'Autorité indépendante et le système ainsi complété fera alors lui-même l'objet d'une nouvelle homologation.